Date du Jour :2 juillet 2020

Des milliardaires pour nous sauver en cas de crise écologique ? C’est le projet fou d’une fondation

Elle a pour nom la Fondation européenne de prévention des crises environnementales et sanitaires (Fepces) et pour le moment, ce n’est qu’une idée, publiée ce jeudi 25 juin dans la revue « Nature ». Mais si elle se réalise, ce sera peut-être une étape importante dans l’histoire européenne. Son but : préparer des interventions d’urgence pour « affronter convenablement les périodes chaotiques » qui toucheront les populations européennes « les plus durement frappées par les crises sanitaires ou environnementales ».

Tels sont les mots de ce texte cosigné par 76 scientifiques issus de tous les pays européens, dont Françoise Barré-Sinoussi, (prix Nobel de médecine et présidente du Comité analyse recherche et expertise (CARE) qui conseille le président Macron sur la crise du Covid) ou l’économiste Daniel Cohen (chroniqueur à « l’Obs »).

20 milliards de capital

Mais le plus étonnant, c’est que les scientifiques en appellent, pour financer cette Fondation, à un public qu’a priori, ils ne côtoient guère : les milliardaires. « Si nous parvenons à convaincre une centaine de personnes au sein des vingt-sept pays européens capables de contribuer chacun à hauteur de 200 millions d’euros, nous partirons sur un capital de 20 milliards – ce qui est moins de la moitié de la Fondation Bill et Melinda Gates mais permet d’envisager d’agir sérieusement », expose ainsi Francis-André Wollman, l’un des signataires, expert en bioénergétique, directeur de recherche émérite au CNRS et membre de l’Académie de





Lire l’article au complet sur www.nouvelobs.com

Share

Regdnews est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualités française et du monde en temps réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *