Date du Jour :2 juillet 2020

La face cachée de Didier Raoult, professeur le plus controversé de France


Chaque matin, assis derrière son bureau du 4e étage de l’institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, cube de verre miroitant au soleil, il épluchait les messages de soutien arrivés la veille. Prenant le temps, même au plus fort de la crise, de répondre à tous les appels. Des politiques, des comédiens, des humoristes et des chefs d’entreprise. Dont Bernard Arnault.

« J’ai beaucoup d’admiration pour vous. J’ai des amis à Marseille qui ont pris de l’hydroxychloroquine et qui m’en ont dit le plus grand bien. Comment puis-je vous aider ? » s’est enquis début mars le milliardaire auprès du scientifique, très populaire chez les « gilets jaunes ». « Nous avons besoin de gants », a demandé Didier Raoult. Les deux hommes se sont téléphoné plusieurs fois. LVMH a aussi envoyé des milliers de blouses.

Quel paradoxe ! Dans ses interviews, Didier Raoult – dont le livre sorti en avril, « Epidémie. Vrais dangers et fausses alertes », caracole en tête des ventes – se dépeint en rebelle incompris, en butte au « système ». Jusqu’à adopter un look, cheveux longs et bague à tête de mort, parce que, dit-il, « ça les emmerde ».

Mais, en grattant un peu, on le découvre proche des cercles de pouvoir, y compris d’Emmanuel Macron, qui n’a jamais rompu avec le nouveau maître de Marseille. « Didier et les “gilets jaunes” ? C’est une pure construction que d’autres ont plaquée sur lui, alors que c’est un vrai élitiste, ultra-cultivé et grand admirateur de Foucault, qui refuse d’être jugé par





Lire l’article au complet sur www.nouvelobs.com

Share

Regdnews est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualités française et du monde en temps réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *