Date du Jour :2 juillet 2020

Peu de transmission du Covid-19 chez les enfants en école primaire


« Chez les jeunes enfants, l’infection par le SARS-CoV-2 est largement asymptomatique ou accompagnée de peu de symptômes et il n’y a pas de preuve d’une transmission à partir de ces enfants dans le cadre scolaire. » Ce sont les conclusions tirées par Arnaud Fontanet (Institut Pasteur, Paris) et ses collègues dans un article qui doit être prépublié sur le site MedrXiv.org. La première étude se penchait sur la prévalence d’anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2, dans le sérum sanguin d’élèves d’un lycée de Crépy-en-Valois (Oise) et des personnes en contact avec eux dans l’établissement ou leur famille. La deuxième comparait les performances de plusieurs tests sérologiques mis au point par l’Institut Pasteur. Pour cette troisième étude, les chercheurs ont repris la démarche utilisée pour les lycéens en l’appliquant aux écoliers.

« Nous avons invité tous les personnels, enseignants et non enseignants, des six écoles primaires de Crépy-en-Valois, tous les élèves et leurs parents à se présenter pour un test sérologique et à nous indiquer s’ils avaient eu des symptômes précédemment », détaille Arnaud Fontanet. Sur ce total, 1 340 personnes en lien avec ces écoles primaires ont participé à l’enquête rétrospective menée du 28 au 30 avril : 510 élèves, 641 parents, 119 proches, 42 enseignants et 28 personnels non enseignants.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : selon une étude, les enfants sont moins contagieux que les adultes

« Nous avons rencontré une difficulté, reconnaît Arnaud Fontanet. A partir du 14 février, avec les vacances d’hiver et un confinement mis en place après la découverte d’un foyer épidémique dans un lycée de Crépy-en-Valois, les enfants ne sont plus allés à l’école. » Cela limite la période pendant laquelle des enfants auraient pu être exposés au virus dans leur école primaire, alors que la circulation du virus a été la plus forte dans cette ville au cours de la première quinzaine de mars.

Les résultats montrent des taux d’infection inférieurs à ce qui était observé en milieu lycéen dans la même commune. Parmi les 510 élèves ayant participé à l’enquête, 45 (8,8 %) ont été infectés, comparés aux 38 % de lycéens qui présentaient des anticorps contre le SARS-CoV-2. Sur les 42 enseignants en école primaire qui se sont présentés, 3 ont été testés positifs au Covid-19 (7 %) et un seul des 28 personnels non enseignants (3,6 %) a présenté un test sérologique positif. Des taux bien inférieurs à ceux de leurs collègues du lycée (respectivement 43 % et 59 %), même si les effectifs réduits limitent la portée de la comparaison.

Il vous reste 45.17% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr

Share

Regdnews est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualités française et du monde en temps réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *