Date du Jour :12 août 2020

Le « tribunal » qui a revisité l’histoire coloniale de la Nouvelle-Zélande et unifié le pays

Il y a cent cinquante ans, il était strictement interdit d’enseigner la langue maorie dans les écoles néo-zélandaises ; aujourd’hui, le reo maori est la deuxième langue officielle du pays, elle s’affiche aux frontons des administrations et est devenue un motif de fierté nationale. En Nouvelle-Zélande, la culture maorie revient de loin ; étouffée par plus d’un siècle d’hégémonie britannique installée par le traité de Waitangi de 1840, ce n’est qu’à la fin…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr
Share

Regdnews est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualités française et du monde en temps réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *