Date du Jour :8 mai 2021

« Il ne peut y avoir de liberté d’expression quand il y a une parole dominante »

Face à la violence des réseaux sociaux, faut-il repenser la liberté d’expression ? C’est ce que propose la philosophe Monique Canto-Sperber, autrice de Sauver la liberté d’expression (Albin Michel, 336 p., 21,90 €) qui invite à en refonder les limites. La liberté d’expression ne signifie pas seulement le fait de pouvoir parler, affirme-t-elle, mais définit aussi la possibilité…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr
Share

Regdnews est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualités française et du monde en temps réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *